Les 3 solutions pour arrêter une saisie immobilière

La procédure de saisie immobilière aboutit trop souvent à la vente forcée par adjudication, c’est-à-dire à la vente aux enchères publiques, ce qui est une catastrophe pour le propriétaire surendetté. Pourtant, il existe 3 solutions principales pour arrêter une saisie immobilière :

  1. La vente immédiate pure et simple à un fonds
  2. Le portage immobilier
  3. La vente à réméré


Ce sont les 3 solutions les plus efficaces pour stopper une situation contentieuse. Elles permettent d’éviter la saisie et la vente aux enchères d’un bien immobilier. Nous vous expliquons comment faire pour laisser l’huissier repartir dans l’autre sens.

Dans la plupart des cas, la banque qui a financé le bien par crédit est le premier créancier du débiteur propriétaire. Il suffit que quelques mensualités n’aient pas été payées pour que la banque enclenche une action judiciaire contre l’emprunteur débiteur.
Voici les 3 principales options pour annuler la procédure de vente forcée :

La vente directe

Pour apurer ses dettes, vendre sa maison rapidement avant toute saisie et payer ses principaux créanciers est une solution de plus en plus courante. La durée de détention moyenne est passée de 11 ans à 4 ans ces 20 dernières années parce que la résidence principale est devenue un bien de consommation et un outil d’enrichissement. Pour en profiter, il faut revendre régulièrement sa maison ou son appartement. En cas de fort endettement, encaisser le fruit d’une vente immobilière permet souvent d’assainir sa situation.
Pour vendre directement à notre fonds d’investissement, contactez nous, nous effectuerons une offre d’achat directe ou une solution alternative comme le portage.

Le portage immobilier

Avec le portage, vous vendez votre logement avec une option d’achat, vous restez dans votre habitation, vous remboursez vos dettes et vous rachetez votre maison lorsque vos finances sont plus saines. De cette façon, vos voisins, vos amis, votre employeur ne peuvent pas savoir que vous rencontrez des difficultés, vous réglez vos affaires en toute discrétion sans changer vos habitudes, hormis le rythme d’endettement.

La vente à réméré

Si vous êtes certain que vos revenus seront plus importants dans quelques années et que votre situation d’endettement n’est que temporaire, vous pouvez vendre vos logement avec l’intention ferme de le racheter à un prix prédéfini. C’est un peu plus risqué que le portage mais parfois plus avantageux financièrement. Ce type de vente est devenu rare car il n’est pas fréquent d’être certain d’une augmentation de revenus à 3 ans et de pouvoir anticiper une forte hausse de son pouvoir d’achat.


Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée