Banquier VS Client surendetté défaillant : que faire ?

Vous êtes banquier, vous avez accordé un prêt à un client et ce dernier ne parvient plus à payer ses mensualités ? Ne stressez pas, vous pouvez retrouver une situation calme et permettre à votre client de trouver une solution rapide pour qu’il paie ses dettes, de façon amiable, sans procédure juridique.

Avant la procédure de recouvrement

Même si votre client a déjà rempli un dossier de surendettement et que les solutions amiables paraissent inaccessibles, il est dans l’intérêt des 2 parties de trouver un accord avant que la banque ne doive se retourner contre son client pour recouvrer les sommes dues. La banque a même peut-être déjà entamé une procédure de recouvrement de créance, cela ne change rien. Pensez à ce moment là aux fonds d’investissements spécialisés dans l’immobilier et autres services de portage. ATOM Capital est un fonds qui propose plusieurs solutions aux créanciers et aux débiteurs pour trouver une solution de médiation qui mette les deux parties dans le plus grand confort, au lieu de laisser la justice s’abattre sur débiteur sans lui laisser de réelle chance de sortir de la terrible procédure de saisie-vente.

La médiation pour une solution amiable

Si votre client est propriétaire d’un bien immobilier, ou même en accession à la propriété et même si c’est votre établissement qui a réaliser le prêt bancaire, les solutions de vente amiable, vente à réméré ou vente par portage immobilier devraient permettre de régler le différend sans recours à la procédure de saisie.
Il arrive parfois que la défaillance soit très proche dans le temps de l’octroi du prêt et que l’emprunteur n’ait pas particulièrement réalisé une bonne affaire à l’achat de sa maison. Dans ce cas, le banquier peut se dire qu’il va être compliqué de rendre son client solvable par une simple vente.

Comme notre métier consiste précisément à valoriser des biens immobiliers, entre la valeur d’acquisition, le capital restant du et la marge de valorisation potentielle du bien, il existe presque toujours une équation gagnante. Si le bien a certes un potentiel mais que l’emprunt est vraiment trop récent, la solution de portage peut sauver la situation.

Mon client est « pendu », la situation est trop critique

La responsabilité d’un agent de banque dans l’octroi d’un prêt immobilier est de plus en plus grande au fur et à mesure que les Accords de Bâle se succèdent. Nous savons que c’est un stress non négligeable et que la réunion initiale des pièces du dossier client reste souvent le talon d’Achille d’un dossier de crédit. Il y a toujours le petit détail qui permet à un avocat de défendre le client défaillant contre son banquier. Nous avons vu de nombreux cas où la banque et le banquier auraient eu tout à gagner à donner la priorité à une médiation par un investisseur plutôt que de signer un titre exécutoire en vue d’un recouvrement par saisie-vente. Le client est « pendu » : appelez-nous et trouvez pour lui et pour vous une solution rapide et définitive. Il nous faut 72 heures pour vous donner un avis sur un dossier.

————-
Si vous êtes un avocat et que vous avez un client en situation délicate pour cause de non paiement ou surendettement, tout comme le banquier, vous pouvez nous soumettre le cas pour qu’on vous dise si on est acheteurs ou non avec une solution amiable à vous proposer.


Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée