Un mandataire immobilier n'est pas une agence

Quelle différence y a t-il entre un réseau de mandataires immobiliers comme [email protected], SAFTI, CAPI, OptimHome, Proprietes-privees.com et un réseau d’agences immobilières comme Orpi ou Century 21 ? Dans un cas, le coiffeur du coin peut se reconvertir en « agent immobilier », dans l’autre il faut une vraie formation et de solides garanties financières. Ceux qui cherchent à acheter une maison sans agence cherchent surtout à éviter ces mandataires qui peuvent lourdement vous induire en erreur tout en facturant d’importantes commissions. Attention, mieux vaut ne pas confondre ce nouveau système avec l’agence traditionnelle.

Le MLM : un système low cost parallèle aux agences

En 2008, quand les fondateurs d’[email protected] créent leur réseau, ils exploitent le système « MLM », pour « multi-level marketing » et une réglementaire, la loi n° 70-9 du 2 janvier 1970. En bref, cela revient à permettre à 5000 personnes lambda de travailler avec une seule et même carte professionnelle dont l’activité est large : « transaction sur immeubles et fonds de commerce » – comme les agents immobiliers. Un système de parrainage qui part d’un détenteur de carte professionnelle, avec une garantie financière de 110000 euros pour l’ensemble des transactions sur l’ensemble du territoire et qui s’étend sur les parrains et leurs parrainés jusqu’à 5 niveaux pour recruter un maximum de mandataires. Un système qui a valu à ses fondateurs une revente de l’entreprise en 2016 à 200 millions d’euros à 3 fonds d’investissements dont 2 étrangers.
Le montant moyen des commissions ? 5.2%. Moyenne des agences professionnelles avec agences physiques ? 5,4%.
On peut bien-sûr encore se demander quel est l’intérêt pour l’acquéreur ou le vendeur de passer par quelqu’un qui n’y connait rien en immobilier, ou en tout cas moins qu’un expert certifié.

Payer pour se faire induire en erreur : on va éviter

Nous l’avons vécu. Voici notre exemple : l’« agent » immobilier mandataire [email protected] nous vend une maison construite indépendamment du permis de construire, en dépit de toutes les instructions réglementaires et vous annonce que « ça arrive souvent, c’est banal, vous pouvez acheter quand même ». Et évidemment, l’information nous est transmise moins de 48 heures avant la signature de l’acte authentique, l’argent est déjà sur le compte du notaire. Vous faîtes quoi ? Vous en appelez à sa garantie professionnelle ? un ridicule 110 000 euros sensé couvrir l’ensemble des transactions sur le territoire ? Vous lui demandez gentiment de changer de métier et d’oublier de facturer sa scandaleuse commission ? ou vous l’attaquez en justice pour vice caché avec forts dommages et intérêts ?
En vérité, mieux vaut tout simplement acheter sans agence que de passer par une personne qui n’a pas la compétence nécessaire pour bien vous informer, bien chercher et trouver les bons renseignements. Sinon, vous risquez comme nous d’entendre des arguments légalement faux et commettre des erreurs tout en payant à celui qui vous a mis dans une situation très délicate une forte somme d’argent.

13000 amateurs de l’immobilier à votre service

Certains sont très certainement mieux formés et plus compétents que d’autres. Mais malheureusement, comme la loi interdit les systèmes pyramidaux, au niveau du client, tous se valent : rien ne distingue un mandataire immobilier d’un autre. Il est même difficile au premier abord de le distinguer d’un agent immobilier, c’est plutôt insidieux. Au niveau de la personne, pas de certification particulière, pas de garantie, pas d’agence physique à laquelle se référer en cas de problème. En cas de pépin, ce sera le pot de terre contre le pot de fer et peut-être pire : vous contre un fantôme qui sera retourné à son occupation d’avant si vraiment ça tourne mal. Car en théorie, tous ces petits mandataires sont sensés être indépendants, à leur compte. Dans les faits, ils agissent bien selon le cadre imposé par le réseau, mais légalement, chacun sa « boutique ». Ils sont ainsi plus de 10000 mandataires, dont la moitié encartés [email protected], à concurrencer les agences immobilières avec pour toute légitimité une seule et unique carte professionnelle à se partager où bien-sûr leur nom ne figure pas. Ces agences sont réputées low cost mais la moyenne de leur facture s’élève à quelques centaines d’euros près aux mêmes montants que les agences qui subissent une réglementation contraignante.
Vous préférez acheter ou vendre sans agence plutôt que de payer vous faire dérouter ? Oui, c’est notre avis aussi.


Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée